Les actualités africaines du 28 Juillet sur La Radio Top Social de l’Afrique – Bienvenue sur Info Flash de la RTS

Bienvenue sur Info Flash de la RTS, les actualités de La Radio Top Social de l’Afrique

TOGO:

  • Première assemblée générale d’Africa50 – Africa50, la nouvelle plateforme d’investissement destinée au financement de projets d’infrastructures nationaux et régionaux pour la transformation structurelle des économies africaines tient mercredi à Casablanca (Maroc) sa première assemblée générale constitutive.
  • Le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, est arrivé mardi dans la capitale économique marocaine.
    L’ordre du jour comporte l’augmentation du capital, l’adoption des statuts et la désignation d’un Conseil d’administration et d’autres organes statutaires.
    La rencontre aura lieu en en présence des pays membres sconcerne’.
  • Le parti « Santé du Peuple » abandonne le CAP
    Il l’a démenti à plusieurs reprises, lorsque la presse a fait écho. Finalement, c’est devenu officiel. Dr Georges William Kouessan, président du parti « Santé du Peuple » quitte le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015).
    C’est par une correspondance aux responsables, notamment sa présidente Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson et à Jean-Pierre Fabre, le candidat du CAP 2015 à la dernière présidentielle, qu’il vient de signifier son départ de cette coalition de 5 partis politiques. Les motivations de cette démission qui pendait depuis des semaines, ne sont pas encore connues. Mais Dr Georges William Kouessan invite la presse cet après-midi à 14 h30 à son domicile, pour lui en dévoiler les raisons.

BURUNDI:

  • l’opposant Agathon Rwasa siège à l’Assemblée nationale

Le principal opposant Agathon Rwasa, qui dénonçait encore il y a trois jours un processus électoral « fantaisiste » dont il rejetait les résultats, est allé occuper son siège de député, lundi 27 juillet. La Céni le lui avait attribué malgré son retrait des législatives. Une mauvaise surprise pour l’opposition burundaise, qui encaisse mal ce coup.
Au soir du lundi 27 juillet, l’opposition était encore sous le choc alors que le gouvernement burundais était tout sourire. C’est la première véritable fissure qui apparaît au sein d’une opposition qui était d’accord depuis des mois sur ce qu’elle considère comme un dénominateur commun : le « non » au troisième mandat au président Pierre Nkurunziza et le refus de participer à un processus électoral dénoncé également par la communauté internationale.

Côte d’Ivoire:

  • Abidjan à nouveau au centre de la diplomatie africaine

Dans la sous-région comme sur le plan international, la politique active de coopération d’Alassane Ouattara redonne au pays toute son influence après des années d’isolement.
La Côte d’Ivoire sort enfin de son isolement diplomatique. Après dix années de crise, Alassane Ouattara a instauré une politique étrangère dynamique, renforcée par son mandat de président de la Cedeao entre février 2012 et mars 2014. À ce titre, il a aidé à résoudre plusieurs crises dans la sous-région – aux dépens parfois de certains dossiers internes, comme la réconciliation, maillon faible de son pouvoir -, notamment après les coups d’État au Mali et en Guinée-Bissau au printemps 2012.
En quelques années, Abidjan est redevenu un point de passage obligé des personnalités politiques du monde entier : Hillary Clinton, alors secrétaire d’État des États-Unis, s’y est rendue en janvier 2012, le Premier ministre japonais Shinzo Abe en janvier 2014, le président français François Hollande en juillet de la même anné

LIBYE:

  • Un des fils de Kadhafi, Saïf al-Islam, condamné à mort
    En Libye, quatre ans après la chute de Mouammar Kadhafi et de son régime, l’un de ses fils était jugé pour la répression sanglante des manifestations. Saïf al-Islam Kadhafi, considéré comme l’héritier politique du «Guide de la révolution», a été condamné par contumace à la peine capitale.

AFRIQUE

Les points clés du discours de Barack Obama au siège de l’Union africaine

Barack Obama a donné mardi le premier discours d’un président américain au siège de l’Union africaine, au terme d’un voyage de deux jours en Éthiopie. À cette occasion, il a réitéré les messages clés de ses allocutions au Kenya et en Éthiopie, en invitant les présidents africains à ne pas s’accrocher au pouvoir.

D’entrée de jeu, Barack Obama s’est montré « reconnaissant » de pouvoir enfin s’adresser devant les représentants d’un milliard de personnes sur le continent, au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, mardi 28 juillet. Une première pour un président américain en fonction.
Le premier président noir des États-Unis a parlé en tant que « fier Américain » mais surtout en tant que « fils d’un Africain », a-t-dit en faisant clairement référence à ses origines kényanes.
Sans grande surprise, les thèmes de la démocratie, du terrorisme, de la corruption et des droits des femmes se sont retrouvés au cœur de son discours.

L’Afrique, un terrain de guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis
Ironie de l’histoire, quelques heures à peine avant l’arrivée du président américain à Nairobi, Pékin annonçait la signature d’un prêt de 17 millions de dollars au Kenya pour la construction de plusieurs projets d’infrastructures.
Ironie encore, le stade de Kasarani dans lequel Barack Obama a lancé son plaidoyer contre la corruption et pour la paix va bénéficier d’une enveloppe chinoise de plusieurs millions de dollars pour sa rénovation.
Pékin va également construire à Nairobi le plus grand Institut Confucius pour l’apprentissage du mandarin sur le continent et la banque ICBC, la plus grande banque chinoise, s’est engagée dans la foulée à augmenter ses investissements en Afrique de l’Est. Le président de la Banque industrielle et commerciale de Chine, Jiang Jianqing, a rencontré le président kenyan juste avant Barack Obama pour le féliciter des « progrès en cours » dans son pays. « Nous amènerons plus d’investisseurs chinois au Kenya, a-t-il déclaré. Le Kenya est non seulement l’économie ayant la plus forte croissance en Afrique, mais également un leader mondial. »

Merci d’avoir ECOUTER info flash Afrique sur la rts, votre radio en demande !!!..Merci

  • Mivasocial Africa - Comments